Notre film disponible gratuitement pendant 5 jours!

Enjoy a free kayak movie (English at the bottom)

« Restez confiné sur trois rivières en Patagonie, en Norvège et en France le temps d’un film!! »

Depuis aujourd’hui et jusqu’au 11 mai nous vous proposons de visionner notre film « Rivières les sentinelles du changement climatique » gratuitement. Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous ⬇️⬇️⬇️

➡️ version française 🇫🇷

« Stay safe stay home and travel to France, Norway and Chile through a movie!! »

From the 6 of may until the 11th you can watch for free our movie « Rivers the whistle-blowers of climate change »:

➡️ English version 🇬🇧

Bon visionnage!

Le film est prêt!

Après plus d’un an de travail nous avions rendez-vous samedi 1er février au cinéma Majestic de Vesoul pour l’avant première de notre film : Rivières les sentinelles du changement climatique.
Plus de 100 personnes étaient présentes et nous avons eu des retours très positifs!!! Merci à vous tous!

Voici les dates de projections du film prévues en février 2020 :

  • mercredi 19 février 2020 à 20h salle polyvalente Voray sur l’ognon (70)
  • mardi 25 février 2020 20h à Étueffont (90) salle EISCAE

N’hésitez pas à en parler autour de vous. Ces séances sont gratuites et ouvertes à tous. Un temps d’échange est prévu après chaque projection entre les spectateurs et les auteurs du film.

Nous vous donnerons le programme de diffusion du film dans les festivals, chaines et autres évènements très prochainement!

Encore merci à nos partenaires et aux 250 personnes qui nous ont fait confiance.

#7 Le Chili ses rivières, ses habitants, ses vignobles.

Le changement climatique impact les rivières et la flore locale qui les entourent de bien des manières.

Au Chili et plus précisément en Patagonie, dans un article précédent, nous vous avions parlé de notre rencontre avec Carlos de la CONAF et de son constat sur les plantes en stress hydrique à Futaleufu. Dans la même optique, nous décidons de partir plus au nord.

Après plusieurs jours de voyage, nous rencontrons Alvaro, responsable d’un vignoble, situé sur la berge du Rio Puelo. La rivière tumultueuse en amont, se jette calmement dans le lac Tagua Tagua. Là, un vignoble, perdu au cœur des montagnes de Patagonie, seulement accessible en petit bateau moteur dans un cocon de nature où se mélange forêt, roche, cascade, lac et rivière. Un lieu magnifique et préservé géré en partie par Mitico Puelo Lodge.

Il y a une dizaine d’années le propriétaire fait le pari de développer des vignes et cépages remarquables tels que le pino noir dans une zone pourtant froide et humide en plein cœur de la Patagonie. Aujourd’hui Alvaro nous explique avec passion ces vignes qui poussent à la faveur d’un climat changeant mais qui donnent malgré tout un vin de qualité.

Alvaro : « Nous sommes dans une région où les précipitations sont très abondantes et ou les températures sont extrêmes pour les vignes. Oui le changement climatique affecte les cultures, ici c’est difficile de dire comment car nous n’avons pas assez de recul mais il semble que le climat évolue en notre faveur. Nous nous adaptons et faisons pousser des vignes de qualité et créons un vin qui amène de nombreuses promesses! Une vraie richesse pour notre région que nous sommes fières d’exporter dans le monde entier!»

 Alvaro nous parle du vignoble du Puelo

Adaptations : C’est bien le mot-clef des solutions mises en place par les acteurs locaux pour faire face au changement climatique tout en développent une activité économique locale.

Nous tenons à remercier Alvaro et Villasenor Vineyards pour cette visite du vignoble. Un grand merci également aux propriétaires de Mitico Puelo Lodge pour leur accueil chaleureux et cette belle journée de partage.

Et si on changeait?

Parce que vous le savez l’eau n’est pas inépuisable, nous devons nous adapter et changer notre façon de consommer. Mais comment? Et est-ce vraiment utile et efficace?

Des gestes simples au quotidien? Et si on essayait? Après tout ce ne sont peut être que de nouvelles habitudes à prendre? Et si en plus, elles étaient bonnes pour la santé, notre porte-monnaie et pour la planète?

Voici quelques gestes faciles à réaliser pour changer sa consommation en eau!

Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à faire un tour sur le site très bien fait de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse : https://enimmersion-eau.fr/economie-deau/

Car il est dur de changer juste lors des périodes de sécheresses, peut-être est il plus logique de faire ces actions toute l’année pour prendre les bonnes habitudes et les transmettre à nos enfants?

Car sans eux rien ne se serait passé!

Sans le support de centaines de personnes notre documentaires n’aurait jamais vu le jour! Voici une petite vidéo pour découvrir ou redécouvrir notre projet « Rivières les sentinelles du réchauffement » et remercier tout ceux qui ont permis à ce projet de passer du rêve à la réalité!

Un grand merci à vous tous!

#3 Voss la Raundaselvi en dessins!

Après le Chili nous vous proposons de découvrir la Norvège et la Raundaselvi à travers les dessins de Marlène.

Vue sur un petit lac de montagne après 4 heures de marche

L’été les rivières sont alimentées par la fonte des neiges. Les randonnées en montagne nous offrent de magnifiques paysages avec de nombreux lacs en altitude.

Marlène sur la Raundaselvi.

La Raundaselvi offre plus de 70 km de rivière navigable pour les débutants juqu’aux kayakistes les plus expérimentés.

Slides, chutes d’eau, vagues… La Raundaselvi et ces roches imposantes offrent un formidable terrain de jeu pour les kayakistes et les touristes qui s’y aventure.

Il faut imaginer une rivière encadrée par des falaises sur la plupart de sa section. La Raundaselvi est alimentée en été par les pluies et la fonte des neiges. Lorsqu’il pleut la rivière reçoit l’eau des ruisseaux autour, de la pluie qui ruisselle le long des falaises… En une journée de pluie « Norvégiennes » la Raundaselvi voit son débit multiplier par 10!

Une grange typique de Norvège avec son toit végétalisé

Dès qu’il pleut à Voss des cascades d’eau apparaissent par dizaines sur les versants des montagnes. L’eau coule de toute part, les ruisseaux grossissent, d’autres apparaissent… Puis l’eau s’infiltre dans les champs, les forêts … La végétation possède un rôle capital. Elle permet l’absorption d’une partie de cette eau mais parfois cela ne suffit pas et la Raundaselvi sort de son lit. La ville de Voss est en aval de la Raundaselvi et se retrouve directement impacté lors des crues de la rivière.

En 2014 et 2018 Voss s’est retrouvé sous les eaux, un pont a été arraché par une crue… Les experts sont formels, le changement climatique amène des pluies plus importantes sur des périodes plus courtes des crues de plus en plus violentes. Quelles sont les solutions pour s’adapter à ces changements? Nous sommes parti à la rencontre des spécialistes et des habitants de Voss pour mieux comprendre. La suite au prochain épisode 😉

#4 Doubs – Une histoire d’eau

Le changement climatique amène de réels problèmes en Franche-Comté pour la ressource en eau destinée à la consommation humaine.

Rencontre avec M. Lime, Président de la régie du Grand Besançon Eau et assainissement : « Les périodes de sécheresses se sont d’écalées et ce n’est pas parce que l’on a passé l’été que les problèmes sont derrière nous. Ce n’est plus le cas aujourd’hui ».

M. Démoly, Directeur eau assainissement à l’agglomération de Besançon : « On discute avec nos voisins pour mettre en place des interconnexions de secours… et puis on travail aussi sur l’amélioration de la connaissance de nos ressources pour savoir comment elles fonctionnent! »

Une meilleure connaissance amène une meilleure protection et de l’anticipation pour les années à venir… Ceci fait partie des solutions envisagées par la communauté d’agglomération. Nous sommes également parti à la rencontre des habitants de Besançon pour recueillir leur témoignage et leur demander ce qu’ils font pour préserver l’eau.

La suite au prochain épisode 😉

L’eau est un patrimoine à part entière, protégeons là!

#2 Voss à la découverte de la Raundaselvi!

La préservation de nos rivières passe par la sensibilisation, alors pourquoi pas en kayak?

Nous vous avions présenté plus tôt cette année Voss : le paradis des kayakistes, pour ce deuxième épisode nous vous proposons de découvrir la Raundaselvi, son eau turquoise que l’on peut boire directement dans la rivière, son paysage grandiose et ses rapides magnifiques.

On est surement plus apte à faire attention à l’eau lorsque on a vécu des émotions fortes au sein d’une rivière que l’on a aimée.

Nous vous proposons d’embarquer avec Martine et Isabelle amoureuses de la nature, elles n’ont jamais fait de kayak de rivière. Nous les avons donc amenées avec nous au coeur de la Raundaselvi pour découvrir cette rivière magnifique mais tumultueuse!

Aventure garantie! A qui le tour?

Comment cette nature majestueuse, qui semble préservée de toute part, se trouve-t-elle impactée par le changement climatique? C’est ce que nous vous présenterons dans notre documentaire « Rivières les sentinelles du réchauffement ».

Des champions internationaux

Après plus d’un mois d’absence sur la toile nous voici de retour! Nous étions parti à l’assaut des compétitions internationales avec pour objectif une médaille internationale chacun.


Nicolas est parti aux championnats du monde de kayak extrême en Idaho (USA) du 13 au 15 juin . Une rivière puissante, où Nicolas s’est entraîné jours après jours pour apprivoiser le monstre!

Après des qualifications réussies il échoue finalement aux portes de la finale… Une contre performance, oui… Mais il en faut plus pour le décourager.

La suite se passe deux semaines après en Norvège à Voss. Nicolas s’élance pour les qualifications des championnats d’Europe et se classe premier!

En finale, il passe le premier rapide avec un coup de pagaie solide, la chute qui suit est parfaitement exécutée, les lignes sont fluides et rapides, le bateau glisse et le chrono à l’arrivée est sans appel… Nicolas passe devant l’Aurtichien Andi Brunner qui était en tête.

Nicolas est CHAMPION D’EUROPE 2019 de kayak extrême!

De gauche à droite : 2ème Andi Brunner, 1er Nicolas Caussanel, 3ème ex æquo : Jimmy Sutton, Jonas Le Morvan


C’est au tour de Marlène de s’élancer pour ces championnats du monde de kayak freestyle en Espagne à Sort du 1 au 7 juillet. Jours après jours elle réussi chaque étape de qualifications. Le samedi 6 juillet c’est le grand soir,  les spots sont allumés, la nuit tombe sur le rouleau, les spectateurs sont surexcités et la pression monte!

Photo : Peter Holcombe

Après un premier passage mitigé, Marlène se reprend et réalise un superbe deuxième run à 570 pts qui la propulse à la 1ère place. Mais c’était sans compter sur la ténacité de la Japonaise Hitomi Takaku qui réalise un run à 646 pts.

La polonaise Zofia Tula, l’allemande Anne Hübner et l’américaine Emily Jackson enchaînent les figures elles aussi mais cela ne suffit pas a détrôner Hitomi ou Marlène. Les Français hurlent dans les gradins, les fumigènes s’élèvent dans le ciel…

Photo : Peter Holcombe

Marlène est VICE CHAMPIONNE DU MONDE 2019 de kayak freestyle!

De gauche à droite : 2ème Marlène Devillez, 1ère Hitomi Takaku, 3ème Zofia Tula

#6 Le Chili ses rivières, ses habitants, ses vignobles.

Vous avez été nombreux à aimer les aquarelles sur le Chili, nous vous proposons la suite du carnet d’aquarelle de Marlène. 

Voici notre périple sur les rivières de Patagonie : Nous commençons par Pucón au Nord puis direction le rio Fuy (A) suivi de Hornopiren (B) bien au Sud. Là nous traversons en ferry pour rejoindre Caleta Gonzalo (C) et continuons notre voyage jusqu’à Futaleufu (D).

Marlène sur l’étroit et sauvage Rio Palguin à Pucón 
Nicolas sur l’une des nombreuses chutes du Rio Fuy vers Puerto Fuy
Nous embarquons, non pas sur ces bateaux « cloués » au Port de Hornopinen mais sur le ferry qui nous emmènera à Salta Gonsalo 
Après deux jours de route nous voici sur les rives du Rio Futaleufú…

Un endroit sauvage et paisible…

Nous embarquons dans une eau turquoise bordée par une nature grandiose…