#1 Doubs – Une histoire d’eau

Le Doubs prend sa source à Mouthe dans le haut Doubs en Franche-Comté, il serpente d’abord, passe par le lac de Malbuisson puis prend du volume et devient de plus en plus large en passant par Montbéliard… 

En chemin l’eau peut prendre différentes directions en restant dans le lit du Doubs ou en s’infiltrant dans les innombrables fractures calcaire du sol. 

Marlène nous montre une fracture du calcaire dans le lit du Doubs asséché

Certaines fractures sont plus importantes, ces trous dans le sol sont appelés pertes. L’eau s’y engouffre et circule ensuite dans des « conduits » souterrains! C’est le cas entre Arçon et Morteau. 

L’année 2018 fût particulièrement sèche de mai à octobre… Petit à petit le Doubs à vu son débit diminuer. L’eau du Doubs s’est infiltrée plus qu’elle ne pouvait circuler dans son lit entre Arçon et Morteau… Et la rivière s’est asséchée sur une section de 10 km. 

Nicolas en kayak dans le lit du Doubs asséché à Arçon

L’alimentation en eau potable dans ce secteur a été problématique pendant cette période. Les habitants ont été alimentés par camion citerne. 

Il a été demandé aux habitants et aux entreprises de réduire leur consommation en eau afin de préserver la ressource.

Une situation qui se reproduira dans les années futures.  Des actions devront être mise en place bien en amont pour éviter cette situation… Interconnexions pour l’eau potable entre collectivités, recherches de nouvelles ressources… Les solutions existent… Nous les développerons plus tard avec l’aide de spécialistes dans notre reportage. 

2 Comments

  1. Sans que ça soit une solution, la prise de conscience de la part de la population serait un grand pas. Car malgré les restrictions d’usage de l’eau pendant de longues semaines , les gestionnaires de réseau d’eau potable n’ont jamais constaté de baisse de l’a consommation. La population a continué à gaspiller comme si de rien n’etait…

    1. Merci Alexandre pour cette remarque pertinente! C’est tout à fait vrai… Peut être est-ce difficile d’imaginer son robinet sec à la maison… alors qu’il a toujours coulé de mémoire d’homme! Malheureusement des situations de ce type vont se reproduire et il devient urgent d’en avoir conscience. Réduire sa consommation d’eau sans attendre de restrictions d’usage serait très positif pour la préservation de la ressource à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>